CECI EST UN FORUM TEST. VOUS NE POUVEZ VOUS INSCRIRE.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  Daily UlysseDaily Ulysse  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 uhgjkhkkkmkouuhu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Sam 26 Avr - 12:42



Dernière édition par Obsessive-Poison le Lun 28 Avr - 1:45, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Sam 26 Avr - 14:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Lun 16 Juin - 16:15



Lynne Beverley Williams
"Mange lumière."


Nom ∞ Williams. ; Prénom(s) ∞ Berveley, Lynne. ;  Âge ∞ 18 ans. ; Date & lieu de naissance ∞ 16 février, Lille. ; Origine(s) ∞ Franco-Anglaise. ; Statut civil ∞ Célibataire. ; Sexualité ∞ Hétérosexuelle. ; Etude ∞ Scientifiques. ;  Métier ∞ Réceptionniste à la maison funéraire. ; Crédit ∞ Kirishii pour le gif, Maozora pour le reste Cool. ; Personnage ∞ Kirigiri Kyouko - Dangan Ronpa. ;


Un reflet pâle.
Lynne possède un physique frais. La demoiselle de dix-huit ans est grande, d'une peau pâle héritage certainement de son père qui avec le temps plongé dans son métier n'était plus aussi hâlé. On peut dire qu'elle est tout à fait jolie, personne ne le nierait.

Pourtant, Lynne est complexée par sa poitrine. Il ne faut pas croire qu'elle s'en plaint, loin de là. En fait, c'est juste que lorsqu'elle se regarde dans le miroir en sortant de la douche, cela lui saute aux yeux. Sa réaction reste un soupire de lassitude et c'est tout.

Cette jeune-femme a de longs cheveux raides qui s'arrêtent au creux de son bassin. D'origine, ils sont blonds cendrés, mais grâce à quelques produits comme les colorations, on peut remarquer avec aisance au soleil ou à une quelconque lumière des reflets légèrement rosés. C'est subtil, mais voyant. Une frange parfaitement coupée droite cache son front et elle tresse une mèche traînant devant son oreille droite. Elle l'attache d'abord avec un fin ruban noir en nœud papillon et au bout avec un élastique gris relativement fin.

De beaux yeux gris bleutés au naturel, avec de longs cils balayant toutes les poussières sur leur passage. Elle cache son regard sombre et  la fois perçant par des lentilles mauves lavande. Elle n'aime pas ses yeux pour une raison qu'elle ignore elle-même, mais entre-nous, je pense que cette couleur est un héritage de sa mère qu'elle n'a jamais connue. Inconsciemment, elle n'aime pas ses yeux au naturel.

Lynne ne sourit pas. La demoiselle garde un masque inexpressif sur le visage, ce qui empêche les autres de percevoir ses émotions. Qu'ils soient négatifs ou positifs, ils sont invisibles à l’œil nu. Et même avec des lunettes, un télescope ou que sais-je encore de dingue qui vous traverse la tête.

Berveley accepte sa condition féminine et ne s'en cache pas. D'ailleurs, son style vestimentaire est tout ce qu'il y a de féminin... Presque. La jeune-femme porte une veste noire ouverte, à série de quatre boutons. Sous cette veste, elle porte une chemise blanche à long col replié, aux bords subtilement brodés de dentelle et zippée. Avec ça notons les accessoires, une cravate rouge autour du cou et, bizarrement, notre protagoniste porte souvent des gants noirs. Plus bas, Lynne porte une jupe mi-courte noire et pliée et ses chaussures, enfin, ses bottes noires sont à talons hauts, attachées par de petites ceintures qui font également guise de décoration. Elle protège ses pieds de longs bas blancs.

Les couleurs favorites de Beverley sont, le blanc, le noir, le bleu très, très profond et le rouge. Elle ne porte aucun bijou, aucun tatouage et encore moins de piercings. De toute façon, elle ne ferait que s'encombrer de choses inutiles. Notre protagoniste est une personne très simple, qui ne porte rien de superflus, hormis ses gants et ses lentilles. C'est une fille qui marche avec élégance, droite et fière.


Instable, palpable, inexpressive. Mystérieuse.
Lynne est quelqu'un qui semble de prime abord inexpressive. La chose la plus flagrante reste sans doute son calme et sa froideur, en tout temps. Même sur les nerfs, personne ne pourrait le remarquer, sauf si vous êtes son ennemi et que vous venez la provoquer. Son coup de tête sur votre nez pourrait tout dire. C'est une solitaire dans l'âme, elle n'a pas besoin de se lier avec des gens, sauf si ceux-ci le désirent réellement et la soutiennent. Mais son passé qui la liait à son seul ami l'a tant marquée qu'elle se méfie à présent des autres.

« Ce n'est pas que je déteste complètement les gens, il faut simplement mériter la confiance. Elle prend du temps à se bâtir, mais un simple coup de vent, et elle s'effondre comme un château de cartes. »

Elle ne déteste pas la compagnie, mais elle ne la privilégie pas non plus. Elle est fidèle, malgré ses apparences. Lynne peut se dévoiler compréhensive et émotive, si après un temps, quelqu'un fini par bâtir un lien solide avec elle. Par contre, elle ne dévoile pas ses sentiments, quelque chose de naturel en elle. Lynne ne s'ouvre pas, ce n'est pas une fille qui pourrait se confier. Ses problèmes restent siens qu'importe la difficulté. Même si elle était amoureuse, elle ne l'exprimerait pas devant les gens. Serait-elle seulement capable de l'avouer à son aimé ? Oui, avec timidité. Une facette d'elle que personne à part celui qui parviendrait à faire chavirer son cœur, ne pourrait voir.

« Je n'ai jamais dit à quelqu'un que je l'aimais, hormis mon père. Ceux qui obtiennent ma confiance savent qu'au travers de certains de mes gestes, je suis tendre et aimante. Il n'y a jamais eu besoin de mots pour s'exprimer. »

Lynne, c'est quelqu'un qui s'exprime avec une tendance acide. Pourtant courtoise, elle vouvoie toujours ses aînés avec élégance et tact. C'est une demoiselle très bien élevée, qui apprécie les longues discussions philosophes, matures. Elle aurait donc plus tendance à discuter avec des gens plus âgés qu'elle pour s'ouvrir facilement. Intelligente et perspicace, elle peut toujours comprendre et analyser une personne scindant son esprit au travers ses gestes.

« Un type pensait me rabaisser au lycée. Je me souviens lui avoir dit quelque chose concernant sa grand-mère que nous avions eu comme « cliente ». Il est partit en pleurant. Je crois l'avoir froissé... Mais je ne vous dirai jamais ce que je lui ai dis. C'est mauvais pour mon image encore intacte. »

Son ennemi peut vivre le pire. Lynne n'hésite pas à dire ce qui est susceptible de vous toucher ou vous percer à jour. Soyez donc prudent et évitez de la juger trop vite au risque de ne jamais sortir de ce cercle infernal. Elle est plutôt franche et évite l'hypocrisie. Elle n'aurait rien à cacher pour personne, ce qui la dérange, elle le fait savoir.

« Si il y a bien une chose que mon père m'a appris, c'est d'être franche et honnête. Je déteste garder pour moi ce qui me dérange chez quelqu'un. Si cette personne n'est pas digne, je le lui ferai savoir. Que ça lui plaise, ou non. »

Lynne est une personne fière. Elle tient à cette image de jeune-femme solide, qui apparence ne semble ne rien éprouver. C'est comme ça, elle doit tenir à cette image d'elle de cette façon. Quelque chose que de toute façon elle devra garder dans le métier exercé. Si elle ne veut pas flancher au premier sentiment ressenti, ou même à la tristesse oppressante d'une famille en deuil, Lynne doit s'en tenir à ne rien montrer. Et pour anecdote, Beverley ne pleure pas.

« Au premier abord, on pense souvent que je suis une gosse de riche qui s'en fout du reste du monde parce que je les regarde soit-disant de haut. Ce sont des conneries, des idées reçues. Je suis au fond quelqu'un de sensible, j'arrive à éprouver des émotions. Je ne suis pas une machine. Mais, je doit gardé mon masque, je n'ai pas envie de montrer mes faiblesses. Tout simplement. »

Bien qu'elle ait la tête froide et qu'elle n'agit pas par impulsivité, notre protagoniste est d'une violence sans limites. Elle pourrait faire partie des rebelles les plus forts de Forever si elle en avait envie. Mais elle ne réserve que le châtiment physique qu'à ses pires ennemis. On ne ressent pas lorsqu'elle est de cette humeur pourtant instable. Il pourrait suffire d'un rien pour qu'elle regarde son adversaire sans émotions et, d'un seul coup, le frapper. Même la douleur qu'elle pourrait sentir dans son corps ne la ferait pas pleurer. Rien. Lynne est un néant qui aspire la lumière et tout ce qui l'entoure. Comme un trou noir.

« Je ne veux pas parler de cela, mais comme vous insistez... Il m'est arrivé, par jalousie, de frapper une fille. À l'époque où Damien et moi étions encore de bons amis. Je sais que je l'ai aimé plus que cela, ce pourquoi j'ai agis comme ça. Pourtant, vous pourriez me le demander plusieurs fois, je vous répondrai toujours ; je n'ai eue aucun remords. »

D'un humour assez dérangeant, Lynne ne l'utilise pas. Elle est incapable de faire rire qui que ce soit, car elle sait au fond qu'on ne partage pas son humour parfois glauque et très poussé. Elle n'a pas conscience du risque pris dans certains de ses actes ''juste pour rire''. Cela lui a valu plusieurs jours de colle et autres problèmes avec l'école.  

« Un jour, une camarade de classe a dit ouvertement vouloir se jeter par la fenêtre tellement sa mère l'ennuyait. Je l'ai pris au mot et je l'ai mise du haut du vide. J'ai simplement voulu lui faire peur pour rigoler... Mais elle a paniqué et... Elle avait mouillé son pantalon. »

Berveley aime lire, s'instruire et partager avec des gens qui partagent les mêmes centres d'intérêt qu'elle. Elle apprécie particulièrement les œuvres de Jules Verne, Agatha Christie ou Stephen King. Elle n'est pas réellement portée sur la technologie. Lynne est un esprit ''pur'', mais n'est pas complètement un ange non plus. « Si vous n'avez pas compris, c'est votre problème. Cette information n'est de toute façon pas censée se retrouver là. »


Fille de croque-mort.
Elle n'a jamais été une enfant totalement normale. En réalité, Lynne n'a jamais été très ouverte, avec son regard quasi inexpressif. Depuis son enfance d'ailleurs. Pourquoi ? Lynne est l'enfant d'un entrepreneur de pompes funèbres. Voilà la raison. Mais il n'y avait pas que cela, non. L'absence maternel aussi, sans doute.

Tout commence avec une naissance. Alors que le bébé crie, respirant pour la première fois, le père filme ce miracle qu'est la naissance de son unique enfant. La mère ne sourit pas, elle pleure, laissant glisser quelques larmes sur ses joues. Dû à l'effort, non à ce bonheur qui venait conquérir leur vie. Pourquoi n'est-elle pas si heureuse de mettre au monde son propre enfant ? Parce qu'elle n'a jamais été si émotive. Du moins, plus depuis qu'elle avait appris être enceinte.

En réalité, la mère était infidèle à son mari depuis quelques temps. Ses départs soudains pour aller faire du « Shopping » cachaient autre chose. Qu'est-ce que cela pourrait vous faire de savoir votre femme, vous tromper avec un de vos amis ? C'est ce qu'il s'est passé. Elle en avait marre de ce train de vie qui était beaucoup trop terne. Et puis, c'était une femme volage, trop volage pour cet homme qui pouvait aimer à l'infini. Et puis, un jour, en allant faire les courses, elle l'avait rencontré. L'ami en question. C'était un pauvre dragueur, dans la trentaine, qui traînait dans les bars chics pour pêcher de belles célibataires. Il était légèrement fainéant fallait dire. Il ne travaillait pas tant que ça et dépensait son argent dans tout et n'importe quoi pour impressionner. Et bien sûr, Evelyne était tomber dans ses bras. Ils se voyaient presque tout le temps, passaient leur temps plus dans le lit qu'autre chose.

Elle avait succombé une fois à la demande de son époux et cela avait fini par lui donner des envies étranges. Après un test, elle découvrait avec stupéfaction qu'elle portait en elle le fruit de leur union qui se dégradait continuellement. Lui était heureux, tant heureux qu'il avait déjà commencé à peindre la chambre de l'enfant dans des tons doux, pastel. Elle, elle était effondrée. Elle ne voulait pas tant cet enfant que lui. Pourtant, elle n'avait rien fait, elle avait porté l'enfant durant neuf mois et l'avait mis au monde. Evelyne n'aimait pas tant que ça sa fille. Elle ne l'avait pas voulue. Il était temps que cela cesse.

Trois mois passèrent comme ça, essayant de réparer ses fautes. La mère s'occupait de la petite et petit à petit, elle reprenait confiance en son couple. Son mari était si heureux et l'enfant lui ressemblait énormément. Lynne était le portrait craché de son père. Mais le bonheur ne dura pas si longtemps que cela. Il était venu dire bonjour ce jour-là. Il était venu voir le petit bébé et comme un hypocrite, il avait osé dire qu'ils avaient fait du beau travail. Elle l'avait regardé, surprise de le revoir alors que c'était terminé entre-eux. Et... Elle ne pouvait aller contre ce qu'elle avait fait avec lui derrière le dos de son époux. Evelyne avait fini par retomber dans ses bras. Et un soir, valise en main, elle attendait que son époux rentre pour l'enfant qui dormait paisiblement dans son berceau à l'étage. Evelyne avait attendu cela depuis une année. Une année de tromperie et d'hypocrisie.

Il entrait, joyeux, jusqu'à se rendre compte de ce qu'il se passait. Ils se fixaient durant un moment sans rien se dire, jusqu'à ce qu'elle parle.

« Je m'en vais. »
« Tu... »
« Je t'ai trompé. »

L'homme faillit tomber en arrière, ses jambes devenues soudainement coton. Cela se passait si bien, lui, il n'avait rien vu, il était tellement aveuglé et si optimiste, qu'il n'avait rien vu.

« Cela fait un an que je te trompe avec François. Maintenant, je m'en vais, je vais vivre avec lui. »
« Et Lynne, tu ne vas pas partir en la laissant seule... ! »
« Tu te débrouilleras. C'est ta fille. »

Une telle froideur. Cela l'avait tant marqué. Henry restait sur place, tandis qu'Evelyne s'en allait sans dire un mot de plus. Il ne la reverra plus jamais, il ne reverra plus jamais François. Henry rayera de sa vie ces instants. La petite se réveillait, pleurant à plein poumons et sans attendre l'homme montait à l'étage, prenant son bébé dans les bras.

« Hey... C'est tout mon petit bébé... Papa est là... »

Le bébé se rendormait, dans les bras de son père qui assis sur la rocking chair fondait en larme. Il pleurait en silence, à présent seul avec sa petite fille nommée Beverley Lynne. Henry n'avait pas le choix, il devait faire face à ce départ si soudain, il devait se faire à l'idée d'avoir été trompé à plusieurs reprises et ce, depuis plus d'une année. C'était malheureux, mais la petite fille devrait vivre sans mère, sans une présence féminine toute sa vie. Parce que l'homme ne se trouvera plus de femme. Pour lui, il n'en avait qu'une seule et unique qu'il avait aimé. Le lendemain, Henry fit un grand ménage dans la maison, rompant ainsi le lien qui l'avait uni à cette femme qui les avait lâchement abandonnés. Les photos, les souvenirs, tout avait volé à la poubelle. Plus rien de féminin ne vivait dans cette maison à la fin de la journée. Son parfum effacé par l'adoucissant, les draps changés, le divan lavé. Plus rien de cette femme n'existait, comme si elle n'avait tout simplement jamais vécu dans la maison.

Il ne voulait plus jamais être confronté à cela, souffrant de cette trahison, une entaille fraîche dans le cœur qui lui avait arraché tout son amour. Jeter son cœur comme un jouet usé. Plus jamais il ne souffrirait et son enfant grandirait sainement, car c'était la sienne, on ne la prendra jamais, elle lui sera éternellement fidèle. Il en était persuadé, car il le lui apprendra. Oui, son enfant ne finira jamais par trahir quelqu'un qui lui est cher, c'était sa promesse envers elle. Elle serait aimée, heureuse et s'épanouirait même sans présence maternelle. C'est ce qu'il croyait.

Ce fut le cas. L'enfant grandit dans un univers plus ou moins stable. Sauf que d'un point de vue plus « glauque », Lynne était toujours confrontée à... La mort. Dans sa petite enfance, elle ne comprenait pas grand chose, mais elle accompagnait son père au travail lorsqu'elle était en week-end. Six ans s'étaient alors écoulés. Lynne était entrée dans la salle funéraire alors qu'une famille réunie pour pleurer un enfant célébraient ce moment funeste. La petite avait passée sa tête pour observer les gens, tous ces adultes vêtus de noir. Elle connaissait cela, elle l'avait toujours vécu. Et c'était un choc, car le petit avait fait partie de sa classe. Innocente, elle avait traversé la pièce et était montée sur le présentoir, regardant le petit garçon qui semblait dormir paisiblement. Elle avait posée sa petite main sur celles jointes du garçon froid et pâle. Elle avait simplement sourit, et lui disait au revoir, devant une vingtaine de personnes ahuries. Henry en voyant sa fille arrivait et doucement, il lui demandait de descendre. L'enfant se retournait vers son père, en souriant tendrement.

« Il va bien maintenant. »

Cette phrase surpris bon nombre de gens et la mère du petit garçon s'approcha d'elle, s'agenouilla et la prit dans ses bras en reniflant.

« T'en fait pas madame. Il est pas loin. »

La femme levait son regard sur la petite qui, même sans avoir conscience de ses paroles, fit sourire cette pauvre femme orpheline de son propre enfant.

Après cette période, Lynne changeait totalement de comportement. À son entrée en cours primaires, la petite devint confiante, alors que les enfants, cruels envers elle, venaient la provoquer.

« Fille de croc-mort ! »

Pour eux, elle ne s'appelait pas Lynne. Elle portait ce surnom depuis le début de l'année. Elle devint isolée des autres. La sociabilité de la petite disparaissait, s'effaçant peu à peu de son optique. Elle s'habillait toujours de noir, attachant seulement ses cheveux par des tresses. Malgré tout, Lynne était certaine que la différence les éloignerait tous, qu'elle serait seule et que plus rien ne pourrait l'atteindre. Ce fut l'effet donné. Sans amis, elle se débrouillait pourtant très bien. Ce fut un an plus tard, qu'elle se dévoilait aux yeux de tous. Ce même garçon qui l'avait traité toute l'année d'avant était à nouveau devant-elle, deux ans son aîné. Il la poussait, qu'elle reculait de quelques pas avant de tomber.

« On veut pas d'une fille de croc-mort ! C'est dégoûtant ! »

Elle se relevait, s’époussetant simplement la jupe, puis, sans crier gare, elle lui donnait un coup de tête assez fort pour le faire tomber. Elle le regardait, de haut, son regard noir sur lui. Il relevait la tête, le liquide écarlate roulant de son nez pour s'égoutter sur le sol.

« Maintenant, tu me laisseras tranquille. Fille de croc-mort ou pas, je suis quelqu'un, j'ai pas besoin de gamins comme toi pour m'apprendre à vivre. »

L'enfant hurlait, alertant les surveillants qui se précipitaient sur lui. Ils relevaient les yeux sur Lynne, qui arpentait un regard inexpressif et qui osait dire avec nonchalance ;

« Il l'a cherché. »

Peu après cet épisode, Henry était arrivé en catastrophe à l'école et se soulageait que sa petite n'avait rien. Dans le bureau de la directrice, celle-ci expliquait la situation et, dans un arrangement à l'amicale, les parents du garçon, ainsi qu'Henry décidaient de séparer les enfants. L'un dans un coin reculé, l'autre à l'opposé pour éviter une nouvelle fois le même accident.

Au fil du temps, l'enfant reculée du reste du monde prit beaucoup plus confiance en elle. Celui ou celle qui venait la chercher pouvait craindre de représailles soudaines et brutales. Lynne en avait eue marre de se laisser faire, ce n'était pas sa personnalité qui allait simplement s'effondrer pour des critiques qui n'avaient lieu d'être. Arrivée au collège, Lynne  n'était pas embêtée et rencontrait un garçon de sa classe. Il s'était approché, intrigué par la demoiselle et son ouvrage qu'elle était en train de lire.

« Salut ! Qu'est-ce que tu lis ? »
« … Un ouvrage de Jules Verne. De la Terre à la Lune. C'est un très vieux livre, mais j'aime ses histoires futuristes. C'était un génie à l'époque. »
« Et bien ! Je ne savais pas qu'on lisait encore ce genre d’œuvre ! »
« Tu serais surpris. »

Un sourire effleurait ses lèvres, posant son regard sur le brun qui la regardait avec ses yeux verts. Damien devint son premier ami, son premier vrai ami. Ils étaient toujours ensemble, discutant de tout et de rien. Mais au bout d'un moment, vous savez, les sentiments changent. Ils ne se sont jamais avoué leur amour, parce qu'ils ne voulaient pas perdre leur amitié. Au lycée, s'en suivit de fureur, de colère. Tristesse. Incapable de tenir sa jalousie envers ses petites-amies, Lynne se disputait trop souvent avec Damien, ce qui dégradait leur relation. Ils se voyaient tout le temps, puis de moins en moins jusqu'à rompre totalement les liens. Ils finirent par ne plus se parler, ne plus se voir. C'était mieux comme ça.

En attendant, Lynne aidait son père, s'initiant doucement à reprendre le flambeau après lui. Le demoiselle réceptionnait les gens, leur souhaitant condoléances et autres formules. Pour réussir ses études en même temps, elle partait pour la Forever Académie vers ses dix-huit ans. Pour se faire un peu d'argent et continuer sa formation, les relations de son père en Belgique allèrent vite. Elle serait donc réceptionniste à la maison funéraire près de l'académie.  




Ne te cache plus !
Prénom/pseudo ∞ réponse ici. ; Âge ∞ réponse ici. ; Comment es-tu arrivé là ? ∞ réponse ici. ; Ta présence sur le forum? ∞ réponse ici  ; Que penses-tu du forum? ∞ réponse ici  ; Double compte ?∞ réponse ici  ; Et le code dans tout ça ? ∞ réponse ici. ;


Dernière édition par Obsessive-Poison le Mar 17 Fév - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Mer 27 Aoû - 14:37



Dernière édition par Obsessive-Poison le Ven 29 Aoû - 17:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Ven 29 Aoû - 16:28



Dernière édition par Obsessive-Poison le Sam 21 Fév - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Ven 29 Aoû - 16:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Ven 29 Aoû - 17:48

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Jeu 8 Jan - 4:22

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Lun 23 Fév - 15:30

γ C H A R L E S γ
SWEETS LOVER;
Je suis prétentieux, orgueilleux, mauvais perdant. Je peux avoir tout les défauts du monde, ce n'est pas simple. Plus j'essaie de me faire aimer, plus on me hait alors... Alors je deviens détestable. J'ai fini par devenir ce que j'ai voulu être, j'ai caché mon cœur tendre. Une chose est vraie : Je suis parfait ~.
MA LUMIÈRE A UNE PART D'OMBRE.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Sam 28 Fév - 4:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Sam 28 Fév - 4:56

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Sam 28 Fév - 4:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Sam 28 Fév - 5:00

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Lun 2 Mar - 15:34

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Dim 15 Mar - 0:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Mar 17 Mar - 8:14

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Mar 17 Mar - 8:30

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Mer 18 Mar - 9:55

prénom(s) et nom

information information information information information information information information information information information information information information information information

caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère caractère

titre
lien recherché
lien recherché
autres informations

citation, paroles, leitmotiv

© fiche créée par ell

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Mer 18 Mar - 10:50




Maria Louisa Dubois


» AGE : 16 ans.
» SEXUALITÉ : Hétérosexuel.
» DATE DE NAISSANCE : 24/05
» NATIONALITÉ :  Française
» RANG DE NOBLESSE : A.
» ANNÉE D'ÉTUDE : 6ième.
» COURS SUIVIS : Cours obligatoires.
» CLUB : Équitation
» AVATAR : Couleur modifiée - Mokaffe



MENTAL;

Maria est une jeune fille très bien élevée qui ne dit jamais un mot de travers. C'est une jeune fille très timide, mais c'est aussi une jeune enfant très attachante en manque d'amour. Elle a peur de donner sa confiance aux gens, peur que les personne qu'elle aime l'abandonnent. Elle n'est pas du genre fétarde, préférant le calme au bruit.

Le joueur est libre d'écrire le reste selon ses envies, tant que les traits de caractère ci-dessus sont pris en compte.



HISTOIRE;

Depuis qu'elle est toute petite, elle est seule. Ses parents sont toujours absent et ce sont les bonnes qui s'occupent de son éducation. Cette enfant n'a jamais connu ce qu'était l'amour d'une mère et d'un père, car, même lorsqu’ils étaient là, il ne lui témoignaient, et ne lui témoignent, aucune affection. Elle a toujours eut beaucoup de mal a se faire des amis et les rares amis qu'elle a eut ont toujours finit par la poignarder dans le dos.

Le joueur est libre d'écrire le reste selon ses envies, tant que l'histoire ci-dessus est pris en compte.


© Maozora

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Ven 20 Mar - 15:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Dim 22 Mar - 16:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Dim 22 Mar - 16:52

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Mar 24 Mar - 15:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Sam 11 Juil - 16:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Observateur colporteur
avatar
Messages : 147
Date d'inscription : 21/06/2012
Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   Mer 15 Juil - 11:13

la gazette étudiante
CITATION D'AMOUR EN MAJUSCULES







édito d'amour ♥
!!! Texte de Edwin !!! Edito !!!
Petit sommaire ici ?


Petit scoop ici ?
Petit scoop ici ?
Petit scoop ici ?
Petit scoop ici ?
Petit scoop ici ?
Petit scoop ici ?
Petit scoop ici ?
Petit scoop ici ?

FICHE RÉALISÉE PAR MAOZORA


Dernière édition par Obsessive-Poison le Mer 15 Juil - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://obsessive-poison.forum-gratuit.be
Contenu sponsorisé

Infos fermées
MessageSujet: Re: uhgjkhkkkmkouuhu   

Revenir en haut Aller en bas
 
uhgjkhkkkmkouuhu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Au commencent :: Dossier importants-
Sauter vers: